CloudParty vs SecondLife

» Posted by on Juil 1, 2012 in Blog | 0 comments

CloudParty vs SecondLife

Suite au billet posté par Ange Zanetti : CloudParty, un SecondLife-like dans le navigateur- mais avec Facebook, nous sommes allés voir de quoi il en retourne avec ce nouvel environnement.

La connexion se fait très simplement sur le site de CloudParty . Vous vous enregistrez avec votre compte FaceBook ou avec votre adresse Mail.

Vous entrez dans cet univers, sous la forme d’un avatar, comme sur SecondLife. L’interface est assez intuitive, vous vous déplacez avec les flèches du clavier ou avec votre souris, vous rencontrez les personnes connectées en même temps que vous. Et si jamais vous vous retrouvez seul, il vous est possible d’ouvrir une autre page et de vous connecter une deuxième fois.

 

[youtube t4_m9akTXoU]

 

Lorsque l’on arrive sur la plateforme de CloudParty, on perçoit tout de suite les similitudes avec SecondLife :

  1. les régions sont représentées par des îles (sur SecondLife elles sont sur l’eau , sur CloudParty, elles sont dans le ciel),
  2. on peut discuter par écrit dans le chat , en public ou en privé. Par contre, il n’existe pas  pour l’instant la possibilité de parler  comme dans SecondLife.
  3. On peut construire des objets, y ajouter des textures, mais pas de possibilité d’afficher des contenus web ou de connexion avec des serveurs externes comme le dit Alain Brégy sur son post FB

Mais bon , étant encore en mode bêta, on peut se dire que ça ne devrait pas tarder.

Une discussion avec Naofan teardrop, nous a quelque peu éclairés . En voici un extrait  :

Bill : Bonjour Naofan. As-tu vu CloudParty, une espèce de SecondLife, mais sans téléchargement de client ?

Naofan : Tu vas le prendre mal, mais « hasbeen » 🙂 Ils font ce qui se fait depuis 3 ans en expérimental, mais il n’y a pas de modèle économique pour tenir la charge en cloud au niveau financier

Bill : Mais ce n’est pas tout neuf ? Parce que je vois qu’il y a des régions à louer. Ce n’est pas un concurrent à SecondLife ?

Naofan : Ce n’est pas tout neuf comme concept, non. C’est tout neuf comme « venez là les « pépettes ».

Bill : Tu as essayé ? c’est ultra simple d’accès.

Naofan : Oui. Mais ce n’est pas le souci principal. L’ergonomie et l’accès n’en sont qu’un. La qualité de rendu est une nécessité. Là, on est sur de la techno qui a déjà plus de 10 ans. Elle est juste adaptée aux moyens de calculs distribués (qui sont extrêmement coûteux), moyens qu’il faut rentabiliser très vite (on n’est pas du tout sur le même rapport que les services classiques texte/images mais plus sur le niveau des services vidéos. Bref, des sommes mensuelles qui sont très signifiantes.

Si tu ne lèves pas beaucoup de fonds dans les 2 premières années, tu as peu de chance de pouvoir tenir, et pour lever des fonds, il faut non seulement un concept, un business plan, mais aussi quelque chose qui « fasse faire ouaaahhh ». Des « idées » dans ce domaine tu en reçois 10 par jour (pas toutes mauvaises d’ailleurs) mais rarement qui ont ce petit « je ne sais quoi ». Là, il ont un interêt c’est le link facebook, donc un accès à une masse critique de « users » potentiels intéressante (bien que fortement squattée par les bots). C’est tout le problème de l’immersif et du metavers :

1) ou bien il te faut de la puissance (et tu es obligé d’attendre l’évolution du parc. Choix de LindenLab pour SecondLife)

2) ou bien tu passes sur du distribué mais cela te coûte cher. Le seul moyen pour que cela « coûte moins cher » c’est d’abaisser à l’extrême le niveau de rendu.

Mais avec un public de plus en plus exigeant, qui paye souvent très cher (essaie d’avoir une appli n’ayant pas un bon rendu pour quelqu’un qui va dépenser des fortunes pour rester à jours sur le dernier iPad ou autre), et tu verras qu’il ne veut pas (les gens sont ingrats 🙂

[youtube dhFKtZOechg]

Regarde quel est le rendu que l’on peut obtenir sur SecondLife. On n’est pas dans de la 3D pro, mais bien dans de la 3D vulgaire (accessible à tout le monde), avec du temps de rendu en temps réel. Il va de soi que la plupart des utilisateurs ne se situera pas à ce niveau, par fainéantise pour certains, par manque d’implication pour beaucoup. mais on est dans de l’immersif qui vise à proposer un environnement physique qui permet d’accéder plus aisément à l’immersion, donc à la transmission d’information.

Dans le cas de CloudParty et des solutions web, l’on se place dans le registre du jeu pur ou du social game à la rigueur (avec toute une autre problématique)
Ils expérimentent ce qui a été fait au début 2000/2005 mais avec à mon sens une grosse difficulté c’est que le public de 2012 est gavé d’effets et de rendu et a un niveau d’exigence important.

Mais bon, financièrement, en tant que startup, si ils sont malins, ils lèveront les fonds nécessaires !  »

 

Ce monde virtuel est évidemment à suivre.

 

Liens : 

Cloud Party vs Second Life sur le blog de Nalates’ Things & Stuff

An Educator looks at Cloud Party sur le blog de Hypergrid Business

WebGL Game – Cloud Party sur le blog de WebGL.com

Others Worlds – Cloud Party

Cloud Party : the new kid on the block sur le blog de Living in a Modem World : Thoughts on Virtual Living

 

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>